Le One-Shot du printemps
Le sujet des deux mois sera "L'Abandon". À vos plumes !
Top Sites

Vous pouvez voter toutes les deux heures ! :)

D.Gray-Man: Lost Chapter gray man lost chapter
D.Gray-Man: Lost Chapter D.Gray-Man: Lost Chapter

Partagez | .

Belle nuit pour mourir [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Belle nuit pour mourir [solo] Mar 8 Sep - 0:49

Belle nuit... Douce nuit...
Le silence régnait dans ce quartier paisible. Quelques chats vadrouillaient entre les maisons, de grises figures qui vous observaient de leurs yeux brillants. Une chouette survolait les toits avant de fondre sur une proie dans un des jardins pour repartir avec son butin. Rien ne semblait troubler le calme de cette nuit et pourtant, une silhouette humaine se découpa de la pénombre.

Elle avançait, lentement, mais surement, on pouvait aisément deviner, malgré l'épaisse capuche camouflant son visage, qu'il observait avec attention chacun des maison. Après de longue minute, il se stoppa face à l'une d'entre elles. Rien ne sembla la différencier des autres pourtant, mais son œil expert ne l'avait pas choisi au hasard.
Il s'agissait d'un petit pavillon simple, deux étages, un garage, un petit terrain où était visible une balançoire improvisée signe que cette famille devait avoir un ou plusieurs enfants. L'individu s'en délectait déjà. Les gamins étaient de loin ses cibles préférées quoi que trop brillante et peu résistante.

Sans un bruit, il s'avança, levant la tête vers l'étage. Avec la chaleur estivale, il n'est pas rare qu'une personne laisse une fenêtre ouverte pour profiter un peu de la fraîcheur de la nuit. Ici, c'était le cas, il s'en léchait les lèvres d'avance. Tel un fantôme, il agrippa à la gouttière proche et l'escalada. Elle grinça très légèrement sous son poids, mais elle tint bon. L’expérience lui avait appris à reconnaitre les gouttières qui pouvait supporter son corps, à placer ses pieds pour répartir son poids ailleurs que sur le métal, à grimper en faisant le moins de bruit possible... Il était bien plus efficace qu'à ses débuts.

La fenêtre était maintenant à porter de main, il s'y engouffra à moitié, se posant sur le rebord pour observer un instant la pièce. Chambre d'enfant, il pouvait apercevoir les jouets étaler ici et là dans la pièce sombre. La lumière de lune aidait à voir, mais l'obscurité était omniprésente. Cela ne déplaisait guère à l’intrus.

"Maman? C'est toi ?"

Les yeux de l'individu se tournèrent vers la voix encore endormie de l'enfant. Il semblait avoir été réveiller par la présence, mais son esprit était encore embrumé par le sommeil dont il venait d'être tiré.
Il s'était redressé sur son lit, se frottant les yeux en baillant et cette vision fit sourire l'intrus.
Tel un félin, il descendit du rebord sur lequel il était perché, se dirigeant vers le lit.
Le petit finit par lever la tête vers lui, papillonnant des yeux un instant avant qu'ils ne s’écarquillent de terreur en discernant les traits de l'intrus.

"Hello Sweet Boy~"


L'enfant ouvrit la bouche pour hurler, appeler ses parents à l'aide, mais aucun son ne sortit, le cri fut étouffé dans son antre par la main blanche de l'intrus. La peur se lisait déjà dans ses yeux pleins de larmes qui ne tarderont pas à s'écouler sur ses frères joues.

"Oh... N'ai pas peur mon petit, on va juste s'amuser tous les deux. Se serait dommage qu'on vienne nous déranger ~"

Le grand sourire illumina le visage de l'intrus. Il tira l'enfant du lit, le tirant vers son armoire pour y récupérer de quoi l'attacher, le bâillonner. Oh, il voulait s'amuser et il allait s'amuser.

Plaisir à suivre...

Belle nuit pour mourir
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
Scary FaceWhy so serious?
Scary Face
Why so serious?
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 19 ans
Nationalité : Américain
Taille : 1 m 73
Messages : 22
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Belle nuit pour mourir [solo] Dim 27 Sep - 6:01


L’intrus était assis sur la commode, balançant doucement ses pieds qui ne touchaient pas le sol souillé, admirant son œuvre avec un petit sourire satisfait.
Le parquet n'était presque plus visible, comme recouvert d'un épais tapis persan, et au centre de celui-ci, il y avait l'objet de son attention, cette pierre grossière qu'il avait polie tel un diamant brut devenu bijou convoité.

Il passa une main dans ses cheveux rendus poisseux par ses efforts, repoussant les mèches indisciplinées qui l’empêchaient de contempler le fruit de son travail. La fierté gonflait sa poitrine et son ego tandis que son sourire s'agrandit encore en voyant son art se mettre à bouger, comme soudainement doué de vie. Oh, ce n'était qu'un tremblement, un frémissement incontrôlé suivit d'une plainte étouffée.

L'individu se laissa glisser jusqu'au sol, s’approchant de son ouvrage, lentement, posément. Chacun de ses pas semblait calculé, comme s'il tenait à ne pas abîmer le tapis rouge sur le sol.
Il finit par s’accroupir, proche de l'enfant qu'il avait embelli, proche de sa petite créature.

"N'es-tu pas magnifique ainsi ?"

Entendre ces susurres à son oreille fit reculer l'enfant qui trembla de plus belle. La terreur se lisait sur son visage balafré, autant que la douleur.
Un ricanement s'échappa de la gorge de l'intrus face à cette peur qu'il inspirait auprès de son œuvre.
Il savait que les remerciements viendraient... Mais plus tard, quand l'enfant pourra enfin s'apercevoir du bienfait que l'étranger avait fait, quand il pourra enfin s'apercevoir qu'il était devenu cette pierre précieuse que l'on admire et convoite.

L'individu se releva, attrapant la peluche restée seul sur l'oreiller. Lui aussi avait put admirer la scène, lui aussi semblait content de voir l'enfant qui le chérissait sortir de sa chrysalide et devenir papillon. Le grand sourire sur son petit visage d'ourson parlait pour lui.

L'intrus se retourna vers sa proie, posant la peluche sur la poitrine de l'enfant qui le rattrapa maladroitement, le serrant dans ses bras en gémissant... Ou sanglotant... L'intrus n'arrivait plus à discerner les deux depuis un petit moment déjà.
Le levant sans douceur, il le remit sur pied, veillant à ce qu'il reste debout malgré ses plaintes.

"Allons Sweet Boy, tu es un grand garçon maintenant, il ne faut pas pleurer ainsi. Il va falloir montrer à ton papa et ta maman que tu es devenu beau et grand maintenant."

Un bruit étouffé s'échappa de l'enfant. L'espoir de voir ses parents et que ces derniers viennent à sa rescousse sembla l'espace d'un instant apaisé ses pleurs et ses plaintes.
Posant sa main sur son épaule, l'individu le guida jusqu'à la porte de sa chambre, puis dans le couloir vers ce qui semblait être la chambre matrimoniale.

Elle s'ouvrit dans un faible grincement, l'obscurité était présente là aussi, seulement troublé par l'éclat de la pleine lune à travers les fins rideaux. Qu'importe, l'intrus était habitué aux ténèbres, il discernait sans peine le grand lit et les deux silhouettes qui y dormaient encore, insouciante.
Il fit avancer l'enfant, le plaçant face au lit et restant derrière lui. La pression qu'il infligea d'une main sur l'épaule abîmée du garçon le fit gémir à nouveau et ce son, bien que faible, sembla faire remuer l'une des silhouettes.
Elle se redressa à moitié sur le lit, encore endormi ou presque.

"C'est toi mon chérie? Tu as fait un cauchemar ?"

Comme rien ne sembla lui répondre, elle se tourna, allumant la lampe proche de son lit avant d'apercevoir enfin le fruit de ses entrailles une fois la pénombre chassée.
Les yeux de cette mère s’écarquillèrent de terreur à la vie de son enfant et de l’intrus penché sur son épaule et un hurlement sortit de sa gorge.
Son mari se réveilla en sursaut, sonné, perdu, mais bien sorti des limbes du sommeil, surtout quand ses yeux se posèrent sur son fils.

"Regardez! Je l'ai rendu beau ! Félicitez-moi !"

L'enfant laissa tomber sa peluche sans même tenter de la rattraper. Comment aurait-il fait de toute façon sans aucun doigt pour la retenir ? À moins que la véritable raison soit qu'il ne l'ai pas vu et qu'il ne la verra plus jamais. Qu'importe, il sera toujours heureux au final, qu'importent ses larmes, ses gémissements, ses tremblements... Son sourire restera... Toujours... Et à jamais gravé dans les mémoires.
Belle nuit pour mourir
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
Scary FaceWhy so serious?
Scary Face
Why so serious?
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 19 ans
Nationalité : Américain
Taille : 1 m 73
Messages : 22
Revenir en haut Aller en bas
Belle nuit pour mourir [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» [B] Vivre pour mourir
» Belle journée pour se promener, n'est-ce pas ? [Alyss Yuki]
» Une belle surprise pour tous !!!!
» Une nuit pour oublier l'ennui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Lost Chapter :: — Le Monde — :: Amérique :: Amérique du Nord-