Le One-Shot du moment
Le sujet est "Le rêve". À vos plumes !
Top Sites

Vous pouvez voter toutes les deux heures ! :)

D.Gray-Man: Lost Chapter gray man lost chapter
D.Gray-Man: Lost Chapter D.Gray-Man: Lost Chapter

Partagez | .

It's a wonderful nyan cat life ~ [RP Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: It's a wonderful nyan cat life ~ [RP Libre ] Lun 18 Juil - 22:27

Il avait osé… Il avait osé… Il avait osé….Il avait osé…
Mon poing se crispa et envoya voler son pot à plumes plus loin…
De toute manière ce n'était pas comme si un peu de désordre supplémentaire transformerait la pièce….Il y en avait tant et tant… Alentour, partout… Tout baignait dans le blanc immaculé de feuilles aussi souillées et perverties de notes que les tentatives pathétiques de Peck d'essayer de s'attirer les bonnes grâces de ma Lenalee.. Il ne savait donc pas… Pourtant, j'étais persuadé que le Commandant lui avait au moins touché un mot à propos de ça… A propos du grand frère sadique dont on devait craindre les représailles si l'on faisait le moindre mal à sa petite princesse de sœur….
Il ne savait pas non plus, que j'étais dangereux si j'avais à protéger ma sœur de dangereux pervers comme lui ? Ou alors il me sous estimait grandement…
Fatale erreur. Très très grave erreur.Mais….
Ce n'était pas grave, il allait l'apprendre à ses dépens….~
Un mauvais sourire étira mes lèvres.
Oh oui, il allait payer…~.
Et j'eus un léger ricanement solitaire dans mon bureau que seule la lune éclairait.
Il était tard, bien trop tard pour que nulle autre que la Scientifique puisse m'entendre...
Mais c'était parfait… Que le coupable entende ma voix s'extasier du futur supplice qui l'attendait….~
Et qu'il tremble, et qu'il frémisse, et qu'il hurle, et qu'il supplie… ~
Comme si quoi que ce soit qu'il y fit put m'arrêter….~
Il venait de sceller son destin.

L'enregistrement diffusé par ma chère Kitiara s'arrêta au dessus de moi.
Mais je n'en eus cure. Je savais tout ce que j'avais voulu savoir en lui demandant de suivre discrètement ma Lenalee pour s'assurer qu'à la Scientifique aucun de nos nouveaux débarqués de Central n'avaient de vues perverses sur ma Lenalee…
Tout cela pour découvrir ce pervers qui contemplait ma petite sœur de la sorte….
A nouveau mon poing se crispa. Ce porc, ce porc infâme allait payer jusqu'au plus petit regard libidineux qu'il lui avait lancé….
A nouveau un éclat de rire m'échappa.
Frémis, Peck, frémis….~
Dans peu de temps tu le paieras très cher, espèce de cafard….~
Mais qu'allais-je donc te faire subir, cher, très cher épine dans ma chair ? ~
C'était une excellente question…
Que pouvais-je faire ??? Tant de possibilités…..~
Un Komulin fait pour le chasser ? Oh oh ce serait drôle….~
Mais bien trop voyant… La Scientifique aurait tôt fait de me griller…..
Déjà que si mon éclat de rire avait été entendu…..
Non, il me fallait quelque chose de mieux….
Et plus adapté à ce cafard de Peck.
Quelque chose qui révèle sa vraie nature de sale insecte à tous.~
Afin que ma Lenalee comprenne le danger qu'il était et tienne ses distances.

Et un sourire vint étirer mes lèvres.
Je savais quoi faire.
Si Peck était un cafard…. Il suffisait de libérer sa vraie nature.~
Un rire sadique vint m'agiter et me fit exulter face à la lune, ma complice du jour.
Un rire qui me liait aux étoiles et à la fin du silence.
Tant pis pour la discrétion…
Tous sauraient…..Et j'espérais bien que Peck tremblerait là bas.
Qu'il en gémirait et se cacherait sous son bureau.
Mais je saurai le trouver et lui faire payer son crime…~
A n'en pas douter…..~
Et dans la nuit mon pas s'engagea.
Lentement, doucement, sûrement.
Pas à pas. Précis, sûrs et rapides. Doucement. Comme une danse dont les pas s'esquissent un à un vers l'ambition et le palais de la création. Comme une danse qui se dissimule dans les plis du manteau de la lumière au cœur des ténèbres. Comme une danse d'un fantôme au sein de la nuit.
En glissant dans la nuit comme une ombre que j'étais en vivant ici. Comme l'ombre que j'étais qui se cachait dans l'ombre pour faire grandir ses fleurs d'ombre et les libérer sur ceux qui méritaient d'être punis… Comme si j'étais un ange vengeur de la pureté de ma sœur adorée….
Qui s'apprêtait à déverser sur ce monde sa juste colère….~
Et bien, tremble monde, et apprend ce qu'il en coûte de souiller impunément ma sœur…
Un rictus vint couvrir mes lèvres alors que je parvenais devant mon temple d'éternité.
Dont je poussais la porte avec la plus grande délicatesse possible.

Et la lumière jaillit quand je l'appelais, me tenant sur le parvis de ce temple ou personne ne venait sans frémir. Ce temps dont j'étais le seul prêtre. Ce temple plus communément appelé «Laboratoire du Grand Intendant ». Mais qui ce soir tiendrait une cérémonie toute spéciale pour un être tout aussi spécial plus répugnant que tout. Et j'eus un rictus alors que de ma main, je touchais le plan de travail le plus proche…. Avançant dans les allées, sachant où j'allais à la perfection…
Traversant les allées en touchant familièrement à mesure que je marchais les lieux que je connaissais à perfection, éclairés par un immense lustre en hauteur, de manière à rendre à cette endroit toute sa gloire d'horreur à craindre….
Me rendant vers une petite pièce retirée plus loin que je finis par gagner.
Encombrée de papiers rangés selon un ordre qui semblerait étrange à tout autre que moi.
Mais qui donnaient lieu à des immensités blanches couvertes de notes noires en piles immenses et infinies qui … ne se faisaient plus décimer depuis que j'avais pris l'habitude d'y mettre aussi des papiers importants afin d'éviter que la Scientifique ne détruise tout d'un coup….
C'eut été ennuyant de détruire dans le tas un de leurs papiers importants…
Qui se répandaient, denses en certains endroits, fines à d'autres, cachant presque entièrement au regard un bureau.
Le saint des saints. L'autel des prières en somme dont chaque note était l'une d'elle.
Et celle que je voulais…. Se cachait dans un tiroir.
Je l'y avais caché car je savais que si le Commandant la trouverait aisément, il la détruirait d'emblée.
Pourtant ce n'était qu'une vérification d'une théorie de contes, une manière de lui donner ses lettres de marque et une destruction de la prétendue magie de Marraine la Bonne Fée transformant une souris en cocher….
Une jolie réussite…. Cendrillon rationalisée…
Qui avait simplement besoin d'une application…
Alors pourquoi je n'aurais pas le droit de la tester ? D:
Je suis certain que ce conte occidental beaucoup ont rêvé ici de le rationaliser….
Et on se demande pourquoi, d'ailleurs tiens, pourquoi on m'a aussi peu laissé accéder à ce genre de livres…. J'aime bien lire moi !
Enfin… Je pouvais remercier la personne qui avait oublié son livres de contes sur une table de la bibliothèque, on pouvait dire qu'elle m'avait donné des idées….Et fait découvrir ces classiques que j'ignorai totalement...


Mais ici…
Il me suffisait de faire l'inverse…
Et cela devrait marcher….~
Un sourire vint nimber mes lèvres. Tout était bon.. Il n'y avait plus qu'à commencer….~
Dans ma main vinrent se nicher les éprouvettes récupérées de leur réserve.
Suivies des récipients dans leurs tintements de verre délicat heureux de chanter à nouveau leur complainte entre les murs de cet endroit.
Puis ce fut au tour du bec Bensen de rejoindre ses amis prêt à faire chauffer en ce monde ce qu'on lui commanderait….
Puis ce fut la danse des poudres et des liquides qui s'élança…
Un soupçon de haine de poudre sombre…
Un soupçon de saleté avec sa boue…
Un soupçon de sel, un soupçon de sucre…
Pour celui qui se croit appréciable..
Et qui joue le doux et tendre devant autrui…
Un soupçon de croyance avec une poudre violette…
Pour se faire croire inoffensif….
Un soupçon d'hypocrisie par un liquide jaune…
Pour donner un air de ne pas y toucher…
Puis de la fumée et de la chaleur…
Pour grandir en ce monde…
Et le rire acéré de celui qui va faire payer….
A ce petit pervers qu'il est ~

OoO

Il était tôt encore. Le soleil n'avait pas encore montré son éclat mais cela ne saurait plus tarder. Et s'il l'on me trouvait à ce moment là dans la bibliothèque, j'en deviendrais automatiquement suspect… Mais il me fallait déposer cette carafe avant que Peck, envoyé par mes bons soins à la bibliothèque ne gagne sa place favorite.. Cette carafe semble contenir du thé glacé en ayant la même couleur qui semblerait une délicate attention au vu de la chaleur qui s'annonçait rien qu'en ce début de journée…. Et qui semblerait venant de la bibliothécaire pour rafraîchir les lecteurs assidus venant se reposer ici…. Mais cette place serait très vite occupée par Peck et je ne doutais pas de lui pour la vider entièrement…. Ainsi, il serait le seul à payer le prix de sa folie….
Ce qui était ce que je voulais.
Les autres n'avaient pas à payer pour un crime qu'ils n'avaient pas commis. Lui, si.
Et il allait payer, oh oui il allait payer ~

Un léger rire exultant vint nimber mes lèvres venant troubler l'air serein alentour  avant de se tarir brusquement. Il arrivait au plus mauvais moment, celui là. Il pouvait me faire repérer en un rien de temps… Il valait mieux me dépêcher maintenant si je voulais éviter de me faire attraper….
Mais d'abord….
Je me forçai à m'immobiliser et écoutai alentour.
Il n'y avait aucun bruit à part celui de ma respiration un peu rapide à l'idée de se faire peut être attraper…. Il fallait que je la calme si je voulais rester protégé par l'ombre et la nuit…
Aussi fermai-je les yeux et me forçai-je à inspirer profondément. Expirer profondément.
Inspire. Expire. Inspire. Expire.
Continue, oui comme ça…
Et déplace toi tout doucement pendant ce temps…
Là, voilà, un pas après l'autre…. Personne ne t'arrêtera….
Car tu vois, on n'entend rien, rien du tout… Il n'y a pas un son… Il n'y a que toi qui fait du bruit et qui trouble l'air de sa respiration….. Uniquement toi…. Et si tu te calmes, il n'y aura que toi….
Uniquement que toi…. Regarde, depuis que tu commences à penser ça, ta respiration est en train de devenir de moins en moins présente…. Parfait… Et regarde la table est juste là… Tu peux le déposer là....Voilà…. Sens en son bois… Tu le vois…. Tu le sens….  Il est là, il est réel… Tu l'as fait et personne ne t'a encore grillé… Tu vois, tu l'as fait...
Parfait…. Tu peux laisser ta carafe là…..
Je la déposais avec la plus grande douceur sur la table. Hors de question de gaspiller ne serait-ce qu'une goutte de ce précieux liquide… D'autant qu'il était possible qu'il transformât la table à son tour…. On ne savait jamais avec ces potions…. ~ Surtout celle l….

Un bruit.
Pas très proche, mais en avancée…
Des bruits de pas… Des bruits de pas…..
Un peu traînant…
Ma respiration s'accéléra à nouveau. Mon cœur se remit à tonner dans ma poitrine. Je devais filer. Rapidement. Et me trouver un alibi parfait. Sous peine de me faire interroger.
Et pour ça…. Rien de mieux….Qu'attraper vivement un livre et s'élancer point trop rapidement en déblatérant en l'air dans le vide pour rassurer. Et improviser… Vite, mais qu'est ce qui me vient ? Qu'est ce qui ?
« Eh bien dis donc, j'en aurais passé du temps à te chercher petit livre… Ensemble on va faire de grandes choses, je te le promets… »
Et d'ailleurs, quel livre avais-je pris ?
Je jetai un regard à la couverture de mon alibi par curiosité.
Andersen. Contes.
Pile au moment où arrivant à la sortie, une blouse blanche, une cravate…
Qui elle aussi dut voir le titre.
Il ne me restait plus qu'une chose à faire.
Courir.

[Et voici son retour ! Enfin après tant de temps XD Au final, il m'aura fallu plus qu'une modification de détails  (quand j'ai relu la première version, j'ai eu l'impression que c'était trop facile de remplacer les noms XD alors voilà XD et j'aimais bien le premier jet mais je sais pas voulais recommencer XD )  et on est pas passé loin d'un truc mais le revoilà XD
Ma muse étant enfin clémente x)
Donc en résumé cette potion était sensée changer en cafard.. En fait, elle va dégénérer.. en chat, mais ça, je ne le sais pas encore.... XD ]
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
Si tu veux ressentir, ressens en silence, derrière tes apparences....
Si tu veux ressentir, ressens en silence, derrière tes apparences....
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 29 ans
Nationalité : Chinois
Taille : 193
Messages : 67
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's a wonderful nyan cat life ~ [RP Libre ] Lun 8 Aoû - 13:34




Vers où la guidait les rouages de ses articulations, à cette petite Coppélia ? Les engrenages s'imbriquaient dans ces gestes inlassablement répétés, la démarche mécanique. Les mêmes errances se rembobinaient dans des galeries devenues familières, des dédales n'en étant plus. L'adaptation de cette existence nouvelle infusait son essence sécurisante pour devenir ce nouveau décor propice à l'entracte. Oui. Elles étaient récréatives ces péripéties à la congrégation et sans qu'elle ne le sache, une nouvelle aventure allait se greffer aux autres dans l'avenir quasi instantané de la journée même.

Douce Lisette. Ses pas se pressaient de son énergie si intrinsèque à l'enfance. Petite valse poupine. Ritournelle dansante. La plénitude de cette trêve la grisait d'une euphorie qui appelait à s'en extraire pour en répandre toute sa vitalité. Vivacité gamine. Force de fourmi, mais une arme contre la morbidité combattante de cet extérieur, un véritable écorchoir. Et dieu seul savait pour l'avoir choisit cette enfant, que son épiderme était bien trop sensible.

Écrase ces peurs dans un doux écrin de songes ma belle Lisette. C'est un autre combat qui ne se livre point de front.

La démarche trottinante dans les couloirs, terrain ludique impromptu, Lisette s'interrogeait l'esprit hébété de cette tranquillité si rare, si contradictoire de ses habitudes. Quelles occupations sublimeraient cette armistice brève ? Ses passions pour les lettres empourprèrent ses joues à la vue de la jolie typographie qui écorchaient la surface lisse de la porte de la bibliothèque.

Songeuse constatation de déjà-vu à se réverbérer dans ses rétines, pour avoir en amont guerroyé au sein même d'un livre dans l'un de ses premiers apostolat. Un danger innocent allait cette fois la saisir.

Elle franchit le seuil, sereine de cueillir les senteurs rappeuses mésalliées des ouvrages et de la poussière. Le ravissement résultait de ces choses bénignes qui prenaient de leur importance pour leur permission à les vive, à ces survivants de ces tranchées invisibles pour les aveugles de la guerre sainte.

Et elle était loin d'être isolée dans ce royaume d'histoires. Le grand intendant siégeait déjà dans l'un de ces fauteuils, l'un de ces silencieux conteurs à la main. Image si véridique de par son fantaisiste. Ce grand Homme s'alanguissait-il aussi d'un repos méritoire ? Naïve Lisette. Elle ne figurerait encore point les desseins de ce complotiste, minot comme elle.

Du moins, restait-il fixe jusqu'à muer en nuage de poussière, courant pour échapper à ses tortionnaires de sa section scientifique, se délestant de sa possession dans son marathon frénétique.

Hébétée, Lisette assista au burlesque de cette course poursuite et concentra son attention sur l'objet chu, hautement glorieux à son appréciation la plus admirative. Andersen.

Ses joues rosirent de la trouvaille. A cette opportunité l’adjonction d'un thé frais idéalement placé, rendait plus savourable cet instant. Crédulité émoustillante.

Ô Lisette. Ne t'étais-tu point amourachée d'histoires pour n'en retenir aucune morale ?

Le liquide glacé la plongea dans une trompeur anormale. Elle sentait le monde de cette pièce, son plafond et son mobilier grimper vertigineusement. Sensation avérée alors qu'elle se retrouva bientôt engloutie par sa petite robe de laquelle elle parvint à s'extirper.

Le corps anormalement courbé et entravé d'une morphologie nouvelle, elle prit connaissance avec une nature neuve et duveteuse.

« Miaou ? »


_________________
La vie comme un orgue de barbarie
J'ai souri à défaut de pouvoir secouer les bonnes émotions et les forcer à cesser de m'empoisonner le ventre. C'est ainsi que je me suis lancée à la poursuite des autres ; j'ai déversé des rivières d'amour et dans un de ces cris du cœur venus ébruiter des souffrances jusqu'alors contenues, je fus entendue... ©️ CSS by Grey
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
Douceur, candeur d'enfance et brin d'insouciance font de sensibles écorchures
Douceur, candeur d'enfance et brin d'insouciance font de sensibles écorchures
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 11 ans
Nationalité : Française
Taille : 144 cm
Messages : 135
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It's a wonderful nyan cat life ~ [RP Libre ] Jeu 17 Nov - 0:13

Aon déambulait tranquillement dans les couloirs, les mains dans les poches de son pantalon, fredonnant une berceuse entre ses lèvres closes. Sa dernière mission s’était bien passée et lui avait permis de rentrer, pour une fois, sans autre anicroche que deux ou trois écorchures dues à un manque d’attention de sa part et à un terrain particulièrement fourbe qui n’avait pas épargné son handicap. Komui lui avait fait comprendre qu’il n’avait pas de mission pour lui en ce moment, ce qui le laissait avec un répit conséquent d’au moins une semaine. Le breton ne put que se réjouir de cette nouvelle. Il avait besoin de se poser un peu avant de repartir, aussi ces brèves vacances lui convenaient tout à fait.

Cependant, il avait besoin de s’occuper l’esprit. Ahès était partie chasser, et la salle d’entraînement, sans Scott, n’était pas franchement attirante, au contraire de la bibliothèque vers laquelle il se dirigeait présentement. L’incident avec les souris de laboratoire était désormais un souvenir dont il pouvait sourire, le temps ayant effacé la colère et l’exaspération qui l’avait saisi lors de cette aventure pour le moins… Originale.

Et en parlant d’original… Aon eut juste le temps de s’écarter pour laisser passer un Komui en fuite suivi rapidement d’un scientifique fort peu ravi de le voir traîner hors de son bureau. Ni l’un ni l’autre ne s’était arrêter ou n’avait ralenti, faisant sourire le brun qui se décolla du mur après leur passage. À force de vivre au sein de l’Ordre, il avait fini par s’habituer à un certain chaos environnant, que ce soit dans les inventions plus ou moins farfelues, l’irruption soudaine et peu appréciée de komulins tous les mois ou presque, les course-poursuites au sein des couloirs ou bien tout simplement les engueulades et remontrances qui pouvaient éclater au sein de l’infirmerie. Un frisson traversa son échine à cette dernière image. Le personnel médical présent dans la tour avait le don de se faire respecter avec une force qui parvenait même à faire reculer des hommes comme Luberrier. Personne ici n’était assez fou pour leur tenir tête. Excepté les rares nouveaux qui débarquaient fraîchement de leurs contrées natales. Et encore.

L’odeur particulière du bois des étagères de la bibliothèque le sortit de ses pensées, esquissant un sourire sur ses lèvres pâles. À ses côtés, son golem battit vivement des ailes et tournoya au-dessus de sa tête. Il fallait croire que la petite machine appréciait elle aussi de passer du temps ici. Sans plus attendre, l’aveugle s’enfonça dans les rayonnages et y flâna, ses doigts venant frôler la tranche des livres posés à sa hauteur.
Tout aurait pu en rester là. Il aurait pris un livre au hasard, l’aurait ouvert et aurait écouté son golem lui déchiffrer les pages au creux de l’oreille. Mais non. Le destin avait décidé d’être, une fois encore, un brin joueur. Mais un jeu sans effet néfaste, juste une douce blague sans autres conséquences qu’une petite transformation et de nombreux rires.

« Miaou ? »

L’aveugle stoppa ses gestes en entendant le miaulement qui provenait de la partie de la bibliothèque où se trouvaient les contes et les légendes. Un sourcil s’éleva. Qu’est-ce qu’un chat faisait ici ?
Il ne fallut pas longtemps à l’exorciste pour retrouver la petite boule de poil. Se penchant à sa hauteur et inclinant la tête sur le côté, il tendit ses doigts vers elle avec douceur, un sourire léger aux lèvres.

- Qu’est-ce que tu fais ici petit chat ?

Il ne s’attendait pas à obtenir de réponse et vint gratouiller gentiment l’animal derrière les oreilles avant de se redresser. Une odeur de thé embaumait l’air, et avec la chaleur qu’il faisait en cet instant, il n’était pas contre un rafraîchissement. Il prit donc une gorgée de liquide frais avant de s’intéresser de nouveau au mystère du chaton.

Sauf qu’une étrange sensation s’emparait doucement de ses membres, l’obligeant illico à s’asseoir près du chat. Son monde tournait, le sol même ne lui semblait plus si stable…

En quelques secondes, Aon eut l’impression que son environnement poussait à vitesse grand v. Ses vêtements devinrent rapidement trop grands, le laissant y nager dans un miaulement de pure surprise avant qu’il n’arrive à en sortir, se retrouvant nez à nez avec Lisette, pestant toute sorte de jurons alors que ses yeux blancs et vides fixaient sans le vouloir les orbes bleues de sa benjamine.
avatar
Exorciste de type symbiotique
Exorciste de type symbiotique
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 21 ans
Nationalité : Français
Taille : 1m75
Messages : 108
Revenir en haut Aller en bas
It's a wonderful nyan cat life ~ [RP Libre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» wonderful, wonderful, wonderful life ~ 14/05, 14h00
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Lost Chapter :: — Congrégation de l'Ombre — :: Quartier Général de l'Ordre Noir :: Bibliothèque & Archives-