Le One-Shot du printemps
Le sujet des deux mois sera "L'Abandon". À vos plumes !
Top Sites

Vous pouvez voter toutes les deux heures ! :)

D.Gray-Man: Lost Chapter gray man lost chapter
D.Gray-Man: Lost Chapter D.Gray-Man: Lost Chapter

Partagez | .

But there's still rage inside [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: But there's still rage inside [UC] Lun 7 Nov - 23:18

Keyara Honu Bowélé« I'm meaner than my demons »
Sexe : féminin
Âge : 33 ans
Date de naissance : 6 juin 18XX
Lieu de naissance : Abomey, Dahomey
Orientation sexuelle : inconnue/ne s'en préoccupe pas
Alignement : neutre mauvaise
Groupe : Noah
Pouvoir : Ira Aetheris - Noah de la Colère
ft. OC de Suda Ayaka


P h y s i q u e
Elle fixait le reflet que lui renvoyait le miroir éclaté, les poings serrés. Ses pupilles rétrécies de rage ne parvenaient pas à se détacher des cheveux qui tombaient sur ses épaules avant de glisser jusqu'à ses reins en autant de fils éclatants de blancheur. Une blancheur malsaine et honnie qui contrastait violemment avec sa peau si sombre. La bouche de l'ancienne amazone se tordit en une grimace déchirée alors qu'une nouvelle pulsion de rage la fit, une encore fois, frapper le miroir déjà fissuré de la salle. Elle ne fit pas attention aux craquements qui retentirent dans la pièce, et ce fut à peine si elle réagit lorsqu'un liquide tiède roula sur ses phalanges avant de s'écraser au sol en de frêles gouttes rouges au goût de fer. Les éclats de la psyché jonchaient désormais le sol autour d'elle, lui renvoyant son image en morceau avec, elle en était sûre, une joie malsaine. Ses muscles se tendirent un peu plus. Ses yeux se glacèrent de haine. Sa colère pouvait paraître déplacée, mais en cet instant, elle venait habiller son corps d'une prestance qui effaçait les cicatrices parsemant sa peau. Ses traits, rendus plus bestiaux par ces derniers mois de déchéance, reprirent peu à peu le masque qu'elle portait en tant que princesse crainte et respectée. Son rang n'avait pu lui être totalement enlevé, malgré les efforts d'une foule en mal d'exotisme qui avait cru pouvoir la dompter pour en faire son animal de compagnie. Il se ressentait dans le dessin de son visage, dans la fureur de ses iris, dans la courbe de ses épaules marquées par la violence et les combats, dans son port de tête altier qui la faisait dépasser de deux bonnes têtes la plupart des femmes européennes.

- Majesté ?

L'intéressée cligna des yeux et se tourna vers l'akuma. Ce dernier avait l'apparence d'une jeune femme de même nationalité qu'elle, et se tenait dans l'encadrement de la porte. Cela lui faisait bizarre de se faire appeler par un titre qui lui avait été arraché par la France lorsque ce pays honni avait fait de son royaume un simple protectorat. Une mèche blanche glissa de son oreille et vint lui rappeler la cause première de son excès de violence. Keyara la replaça sèchement avant de s'adresser à la servante. Vu qu'elle se trouvait à sa disposition, autant qu'elle lui serve à quelque chose.

- Va chercher des ciseaux.

La machine ne posa pas de question et obéit en silence, s'éclipsant rapidement. L'ancienne princesse se détourna de la porte. Elle avait cru comprendre que ses prédécesseurs avaient la manie de détruire leurs serviteurs au moindre coup de sang. Pas étonnant, dans ce cas, qu'elle les fasse trembler rien que par sa simple présence.
Machinalement, elle passa ses doigts sur sa gorge, ayant encore du mal à croire à sa nouvelle liberté.Seule de légères cicatrices, presque invisibles, restaient de sa mise en esclavage. Le cerceau de fer qui lui servait de "laisse" avait disparu dans le bain de sang qu'avait provoqué sa naissance et ses stigmates.

Un sourire carnassier daigna enfin relever ses lèvres alors que l'akuma revenait avec l'objet désiré. Les iris sombres parsemés de gerbes sanguines se posèrent sur les lames des ciseaux avant de lâcher un nouvel ordre de sa voix grave et froide. Ses paroles furent suivies dans l'instant, avec une dextérité certaine. En un rien de temps, le sol se joncha de mèches blanches qui contrastaient avec le tapis de la salle. Une fois sa tâche finie, l'akuma laissa la Noah de la Colère se changer, ses cheveux n'étant plus, désormais, une source de problème.

L'ancienne amazone ne tarda pas à sortir de la pièce, malgré l'inconfort que lui procurait la robe qu'elle avait dû enfiler. Elle se promit de se faire confectionner des vêtements plus pratiques et, pourquoi pas, mettre des vêtements masculins. Elle doutait pouvoir s'habiller comme autrefois, en particulier dans cette société si étriquée, et elle se refusait d'être une nouvelle fois une bête de foire. L'or, le rouge et le noir seront ses couleurs, et ce jusqu'à ce que son but soit atteint.

Ses pensées s'interrompirent d'elles-mêmes lorsqu'elle pénétra dans le salon et croisa le regard d'Alyss. Sa sœur. Celle qui l'avait accueillie à bras ouvert lors de cette fameuse soirée, et qui avait tenté d'apaiser le feu qui avait parcouru ses tempes. La première transformation, elle le lui avait dit, était la plus douloureuse, la plus destructrice, en particulier pour les mémoires les plus vives. Keyara se souvenait des stigmates, de sa peau prenant l'apparence de la cendre, de ces voix discordantes qui s'étaient glissées sous des cheveux devenus plus noir que la nuit, du regard doré qu'elle avait aperçu dans une vitre et qui avait été le sien, des étranges marques qui avaient couru sur sa peau en autant de serpents couleur d'or et de sang.

Elle sourit à la jeune femme et vint s'asseoir à ses côtés. Elle était chez elle, sa mémoire le lui hurlait dans un sentiment extatique. Et elle lui faisait confiance. Après tout, son instinct, lui, ne l'avait jamais trompée.


C a r a c t è r e
Les hurlements finirent de mourir dans la pièce gorgée de sang et de peurs. Keyara glissa machinalement une main dans ses cheveux plus noirs que de l’encre, faisant rouler les gouttes rouges qui s’y étaient enchâssées comme autant de minuscules rubis mortifères. Un sourire carnassier étirait ses lèvres alors que, doucement, les stigmates de son front disparaissaient pour laisser place à une peau lisse et sombre.

Tranquillement, l’ancienne amazone se dirigea vers la porte recouverte de traces de griffes, et de marques plus profondes encore laissées par ses lames de vent. Sa mémoire désormais endormie au creux de ses veines sembla ronronner à ce spectacle, alimentant la satisfaction qui courait en cet instant dans l’esprit de la Noah. Sa vengeance se faisait petit à petit, à son rythme, distillant la peur au sein de ceux qui l’avaient, ne serait-ce qu’une fois, rabaissée plus bas que terre. Elle savourait ce changement de situation. Elle goûtait cette tension qu’elle faisait naître au creux des iris de ses proies, s’amusait de leurs efforts lorsqu’ils tentaient de fuir ou de combattre. Qu’il était bon de les voir se débattre comme de vulgaires insectes entre ses crocs. Que cela était gratifiant de les faire hurler de douleur et de peur lorsqu’elle s’amusait à les découper avec une minutie et une patience malsaine. Elle était un prédateur qui aimait jouer avec ses proies, et faire durer le plaisir. En particulier quand lesdites proies se mettaient à implorer désespérément sa pitié, déclenchant le rire désaccordé de la Colère personnifiée.

Ses pas se réverbèrent sur les murs du couloir en un rythme sec et martial. Personne ne la vit passer, avec sa robe noire et or tâchée, ses mains ensanglantées. Personne ne vit les éclats sanglants qui parsemaient ses iris sombres lorsque la lumière s’aventurait à caresser son visage de femme froide et souveraine. Le calme glacé de ses gestes contrastait singulièrement avec la joie malsaine qui l’avait animée lors du massacre des aristocrates. Mais il était ce qui la définissait le mieux. Elle n’aimait guère partir sans plan, sans préparation, et ce sans doute du fait de son passé de princesse et de guerrière. De ce point de vue-là, elle contrastait singulièrement avec certains porteurs de la Colère, qui eux s’étaient laissés aller à leur rage et en étaient mort. Si eux étaient la colère explosive, elle était la rage froide, insidieuse, mortelle. La plus fourbe. La plus dangereuse.

Calmement, elle prit le manteau noir et rouge que lui tendait la servante à son service, la remerciant d’un simple hochement de tête. L’akuma se plaça derrière elle, silencieuse, et la suivit alors qu’elles s’engouffraient dans la calèche restée à l’entrée du manoir désormais en partie détruit. Keyara donna un ordre sec au cocher avant de se laisser aller contre la banquette. Il leur restait assez de temps avant la réunion organisée par le Prince pour arriver jusqu’au palais de Dietrich, et se débarrasser de ces vêtements désormais ruinés.

- As-tu fait ce que je t’ai demandé, Hawa ?

- Oui Majesté, voulez-vous que je vous rapporte ce que j’ai trouvé ?

- Je t’écoute.

L’akuma s’exécuta, sortant de ses jupons quelques feuilles et un journal qu’elle lui tendit. Sa voix posée et chaude lui décrit rapidement ce qui s’y trouvait, et lui donna des informations qu’elle n’avait pu, malheureusement, prendre avec elle pour le moment. L’ancienne amazone l’écouta attentivement alors que ses iris déchiffraient avec avidité les lignes noires qui s’étiraient sur le papier. Les tensions entre les pays européens semblaient s’accentuer un peu plus… Qui sait, peut-être qu’en la jouant finement elle parviendrait à faire tomber la France… Il allait falloir qu’elle en discute avec Sheryl et Dietrich. Après tout, c’étaient eux qui se trouvaient être les plus à même de l’aider dans sa quête démesurée.

- Fort bien, merci Hawa.

- À votre service Majesté…

Un sourire étira les lèvres de la noah alors qu’elle enfouissait les feuilles et le carnet dans une de ses poches. Elle appréciait la compagnie que lui avait octroyée le Comte. Sa fidélité lui était agréable, et surtout, surtout, elles partageaient intimement le même désir, celui de redonner à leur pays la gloire et la puissance qui avait été sien auparavant, ce qui leur avait permis de briser la glace assez rapidement. Certes, l’automate restait à sa place, mais elle lui était rapidement devenue indispensable, et c’était avec un certain plaisir qu’elles discutaient ensemble dans leur langue natale lorsque l’envie les prenait.

Mais ce n’était pas le cas en cet instant. Keyara s’étira légèrement, laissant son regard vagabonder sur les paysages qui défilaient sous ses yeux. Bientôt, oui bientôt, elle pourra faire chuter ceux qui lui ont tout pris. Et elle leur rendra au centuple toutes les épreuves et les souffrances qu’elle a traversé. Sauf qu’il n’y aura aucune échappée pour eux. Qu’importe si cela devait déchirer ce monde à feu et à sang.

La Vengeance serait sienne.

(c) Reever Wenhamm pour DGM: Lost Chapter

Pseudonyme(s) : Ys', Ysael
Prénom : Nolwenn
Âge : 24 ans
Un commentaire ? je vous aime tellement ♥ Nous aussi bichette. ♥ Ici Lisette. Bisous~
Code du règlement : auto-validation par Aon~
avatar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: But there's still rage inside [UC] Lun 7 Nov - 23:19




H i s t o i r e
L'histoire de votre personnage. 350 mots minimum.

(c) Reever Wenhamm pour DGM: Lost Chapter
avatar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: But there's still rage inside [UC] Lun 7 Nov - 23:20

Fiche technique de Keyara Honu BowéléIra Aetheris
L'air, voilà ce que la Mémoire de la Colère a offert à l'ancienne princesse dahoméenne lors de son éveil en tant qu'apôtre. Un élément connu pour sa volatilité et sa liberté. Un pouvoir immense, puissant, qui s'enroule autour des membres sombres de la guerrière en de sinueux rubans de sang mêlé d'or. Cet élément est celui qui lui convient le mieux. Comme lui, elle est imprévisible. Comme lui, elle refuse de se faire enfermer. Comme lui, sa Colère déchiquette et détruit. Ce n'est pas pour rien que son premier carnage donna aux observateurs extérieurs l'impression qu'une tornade s'était déchaînée dans la pièce. Car c'était ce qui s'était passé.

L'élément de l'air permet à la guerrière de faire autant du corps à corps que du combat à distance, lui permettant de varier les plaisirs lorsque l'envie lui prend. Ici, rien de spirituel, juste du physique, du concret. Les attaques psychologiques n'ont aucune place dans le registre de la Dahoméenne. Ce qu'elle veut, c'est détruire les corps et les chairs, s'enivrer des cris de ses victimes et de l'odeur délicieuse de leur sang coulant à terre. Elle a désormais le pouvoir de devenir ce qu'elle veut et de reprendre ce qui lui est dû. Et elle ne compte pas laisser passer cette opportunité.


A t t a q u e s



C o n t r a i n t e s
Les contraintes du pouvoir de votre personnage. 250 mots minimum.

(c) Reever Wenhamm pour DGM: Lost Chapter
avatar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: But there's still rage inside [UC] Lun 7 Nov - 23:34

Rebienvenue ma soeur <3
Et, bizarre, cela me rappelle quelque chose.. Quelque chose comme ça ?
Ou me tromperai-je ???? x)
Spoiler:
 
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
I will also show you a great game next time ~
I will also show you a great game next time ~
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 18 ans
Nationalité : Hongroise
Taille : 1m 60
Messages : 44
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: But there's still rage inside [UC] Mar 8 Nov - 7:52

OUI. ♡ FAITES TOUS LE GRAND RETOUR TRIOMPHANT DE VOS PERSONNAGES !
J'vous adore. x3
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
Rose douloureuse. Hortensia douteux. Tubéreuse fatale. L'âme florale au bouquet flétri.
Voir le profil de l'utilisateur
Age : La question fâcheuse pour ces Dames. Ayez l'amabilité de ne pas vieillir mes trente trois années, c'est tout ce que je vous demande.
Nationalité : Américaine
Taille : 162 cm
Messages : 35
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: But there's still rage inside [UC] Mer 9 Nov - 14:26

Si vous commencez je vais m'y mettre hein D:

Bon retour Keya =D

_________________
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
MikaëlLooks like you're in trouble
Mikaël
Looks like you're in trouble
Voir le profil de l'utilisateur
Age : Entre vingt et trente ans
Nationalité : Americaine
Taille : 187
Messages : 163
Revenir en haut Aller en bas
But there's still rage inside [UC]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Will day of rage in Saudi Arabia send oil prices up to $200 per barrel?
» Narry Potter [Spoiler Inside]
» Rage pics ! Fun pics ! lol
» Les Gros Cons ! (Humour suisse inside)
» Rage sur la route 24

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Lost Chapter :: — Gestion des Personnages — :: Présentations-