Le One-Shot du printemps
Le sujet des deux mois sera "L'Abandon". À vos plumes !
Top Sites

Vous pouvez voter toutes les deux heures ! :)

D.Gray-Man: Lost Chapter gray man lost chapter
D.Gray-Man: Lost Chapter D.Gray-Man: Lost Chapter

Partagez | .

"Survivre, c'est faire émerger une parole difficile, des mots qui ne viennent pas, des mots pour l'indicible."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: "Survivre, c'est faire émerger une parole difficile, des mots qui ne viennent pas, des mots pour l'indicible." Jeu 5 Jan - 16:12

Lionel Gates « Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et, quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur. »

Sexe : ♂
Âge : 43 ans
Date de naissance : 3 Octobre 18XX
Lieu de naissance : Angleterre
Occupation :  Journaliste
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Alignement : Loyal Neutre
Groupe : Civil
ft. Van Hohenheim de Fullmetal Alchimist


P h y s i q u e
Votre tête alanguie de lourdeur pèse votre poignet incliné, distordu de son usure. Vous corrodez vos phalanges à mesure d'user de votre plume. Sixième extension de votre de votre main gauchère mais adroite de picorer les mots, elle se grefferait presque à votre poigne. Vos serres s'amoindrissent bel damoiseau.

Les ratures de votre encre infusent leurs charmes écoliers, dans le buvard de votre derme, de cette paume étourdie. Homme de lettres et de verves pour les grimer fortuitement dans vos chairs, chers scriptes de votre bec. La souillure ne vous débecte point.

Vous notez cette parenthèse dans votre besogne imprimée, peignant de vos ergots polis votre pennage soleil, prolongé d'un long rayon s'étirant en parure d'oiseau lyre. Votre plumage dru vous concède ce faciès naïf, épais de lumière à se réverbérer par prismes stellaires. La langue de ce cierge voisin salive de cire, bientôt assoiffée de sa combustion. Faillit-elle ? Vous défaillez, vous. Les regards affûtés plantent leur jugement, compatissant, dans les sillons sans nuits que le parement de vos verres camouflent de mal en pis. Creusant leurs tranchées mauves en dépit des contestations perpétuées de votre moitié impliquée dans votre santé. Et pour cause, vous vautrez graduellement vos tempes sur l’oreiller de papier.

Vos orbes brunes mouchetées d'ambre closent leur vision pour ces songes, purgatoires d'une étreinte d'heures, dans ce voyage lesté de son corps terrestre, celui qui vous héberge. Colosse sans force. Molosse inoffensif. Peu importe la sculpture de votre carrure et les ressources qui en fusent, vous êtes ce symbole victime de son apparence. Celle du titan créchant un père aimant et suintant la gentillesse que déchirent vos sourires dans cette empathie presque douloureuse – un paternel Goriot lésé se dépassant pour sa génétique. Instinct parental injecté dans votre expression et son extension orgueilleuse. Le portrait de votre fille aimée niche sempiternellement contre votre cœur, lové dans ce pendentif comme une amulette mystique, celle qui intercepte les balles et les fers enchantés d'affection.

Livré aux méandres, votre visage en paraît presque délivré. Seules vos pensées en contestent la vérité mensongère, de surface. Dans vos souterraines réflexions, les ténèbres d'un doute nocif bavent leur pétrole, lorsque les racines de votre généalogie s'égrainent de cet inconnu incertain, de cette étrangère qui vous l'a ravit.  

La congrégation n'est point de ces instituts cléments.

Elisa Gates en est l’allégorie pour être l'élue de cette puissance cruelle.


C a r a c t è r e
Quelle figure du père idéal vous incarnez monsieur Gates. L'affection s'étale de vos rictus humbles, de cette modestie qui vous ferez pour peu sous-estimer la grandeur de l'âme qui vous anime. Vous n'avez jamais aimé valoriser votre surcharge de bonté. Comme si ce trait était la retranscription de sentiments évidents. Vous êtes si sincère dans l'amour que vous portez – et qui vous pèse – pour en amoindrir l'ampleur que les conventions stérilisent. Vous les disloquez même allègrement, ces étiquettes mondaines, de votre entrain enfantin, petit garçon candide d'espoirs naïfs. Rêvant de refaire le monde, de le façonner dans ces grands élans de discussions effrénées. Vous êtes un songeur, mais aussi un conscient des désillusions possibles. Vous vous en prémunissez assez compactés de vos craintes pessimistes. Car c'est bien là votre plaie la plus vive et la plus sensible : votre vulnérabilité à la morosité.

Les enfers de cette ombre savonneuse glissent vos pas d'une malédiction mythique. Les cauchemars d'angoisse engluent votre faciès pleuvant de sueur lorsqu'« elle » s'éteint dans l'étreinte de vos bras, figée dans son jeune âge qui ne vous rattrapera jamais, basculant la logique de cette mise en terre qui ne se veut sainement point descendante dans la génétique.

Vous amputant du nom de « père » devenu la dague arrachée à vos entrailles.

Telle est là douleur de cette peur vous emprisonnant de l'éveil, vous laissant sans sommeil si ce n'est que le repos assommant d'insomnies cumulées.

Une peine que vous dévoilez sans honte à votre moitié, Charlotte, qui comble de sciure doucereuse les fêlures de votre épave éprouvée.

Que vous l'adorez, cet ange auréolé de roux, de chaleur, à vous élever vers sa douce lumière. Une femme libre avant d'être votre épouse, que vous adulez et respectez plus que tout sur Terre.

Une entraide communicative, vous la soutenez aussi dans ses combats d'indépendance que votre époque restreint. Les grandes causes que vous embrassez dans vos idéaux, valeurs d'honneur, braveront toujours vos souhaits les plus chers : ceux des équités pour les Hommes qui semblent oublier l'unité de leur espèce.

Vous vous débattez pour ce progrès que votre temps vous promeut tant. Porteur de plume aérienne, vous avez souvent vanté la pratique de cette arme bénéfique, le fer est d'une utilisation lourde – et médiocre. Votre esprit n'est point celui d'un chevalier vaillant bien que vous en préserviez la chevalerie coutumière.

Quelle armure grotesque pour vos épaules, mon grand enfant. Vous en conservez la fragilité quand blêmit votre face confrontée à l'hémoglobine fraîche, quand votre distraction vous dissipe de vos cognitions, quand d'amour crédule vous vous confessez sur le tableau d'une nature simple.    

Mais ce rôle de héraut ne serait être aussi risible.

Votre écu est émoussé, son forgeron subalterne, mais de votre faiblesse s'érige une force indomptable. Votre bienveillance.

(c) Reever Wenhamm pour DGM: Lost Chapter
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
~Let's go fly a kite~
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 43 ans
Nationalité : Anglaise
Taille : 190 cm
Messages : 6
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Survivre, c'est faire émerger une parole difficile, des mots qui ne viennent pas, des mots pour l'indicible." Ven 6 Jan - 18:13




H i s t o i r e
Demain dès l'aube, à l'heure où blanchira sa chair, vous vous éteindrez. Voyez-vous, vous savez qu'elle vous entendra. Les longs sanglots rouleront râpeux d'épines dans votre caveau pulmonaire étouffé. Et son amputation affective sera votre cécité. Le jour se confondra à la nuit dans le triste nuancier d'un gris constant. L'affadissement de vos sens pour une vie qui en sera dépourvue, arrachée de celle qui en incarnait le symbole dans sa nature que vous avez engendré pour l'offrir au monde.

Elisa mourra aux aurores de ses dix-huit printemps. Ravie des hécatonchires iniques disloquant l'élue d'une compatibilité sacrée. L’implacabilité de ce destin sonne comme un oracle de Delphes inéluctable. Mais dans ce présent vulnérable, elle rit dans le cercle de vos bras.

Son premier portrait photographique en famille, vous ne pouvez blâmer son enthousiasme palpable. Charlotte, votre moitié, se tient à vos cotés, câlinant derechef sa fille rehaussée par une étreinte paternelle. Ces deux bouts de femmes enjolivent votre existence, vous en avez l’assurance pour cette force qu'elles vous infusent si bien.

Et cette fragrance de bonheur brut s'apprête à être figée sur le sépia d'une illustration immuable.

Ses rires enfantins lézardent les diagonales d'un espace vaste, le jardin familial, décor d'un univers bientôt réduit à un cadre étroit qui ne laissera entrevoir que quelque fane de glycine.

Mais les véritables corolles de cet écrin fleurissent dans les sourires de Charlotte et d'Elisa.

Charlotte cette vaillante et admirable féministe libre qui a impacté votre myocarde d'un amour écrasant.

Quel petit journaliste vous étiez à l'époque, ce qui n'a guère évolué. Mais vous vous contentez de ce peu pour aspirer à une vie simple, paisible. Une existence à graviter autour de son monde et dont vous êtes le satellite perpétuant les rotations d'une passion se rembobinant à l'infini.

Un fragment de cette osmose indicible que vous placez à l'unisson en votre fille. Celle pour qui vous céderiez tout – vous Lionel mais aussi Charlotte.

Elle fêtera ses quatre ans le mois prochain.

Une enfance à figer avant qu'elle ne s'évanouisse.

Les portraits suivront et vous survivront.

Dans cette seconde votre rictus se fige.

Vous êtes comblés.

(c) Reever Wenhamm pour DGM: Lost Chapter

Pseudonyme(s) : Némios / Neemios
Prénom : Anaëlle
Âge : 23 ans
Un commentaire ? Je vous aime et serai à jamais heureuse d'avoir la chance de vous avoir dans ma vie. ♥
Code du règlement : Bibidi bobidi bou : auto-validation ! )o)
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
~Let's go fly a kite~
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 43 ans
Nationalité : Anglaise
Taille : 190 cm
Messages : 6
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Survivre, c'est faire émerger une parole difficile, des mots qui ne viennent pas, des mots pour l'indicible." Sam 7 Jan - 16:18

Cette fiche <3 Rebienvenue et courage <3
Et un message de Charlotte à Lionel pour la perte de leur fille (je vais en faire un des thèmes de Charlotte XD) :

(Excuse moi j'avais le choix entre une qualité dégeu de son pour la chanson originelle ou une version nightcore que je pouvais pas mettre car j'avais l'impression que ce serait dégrader la chanson même si cette version était top ou une cover d'une autre star....)
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
I will also show you a great game next time ~
I will also show you a great game next time ~
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 18 ans
Nationalité : Hongroise
Taille : 1m 60
Messages : 44
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Survivre, c'est faire émerger une parole difficile, des mots qui ne viennent pas, des mots pour l'indicible." Sam 7 Jan - 18:37

Merci de l'accueil choupette. ♡
C'est adorable comme dédicace. Surtout que cette chanson reste parfaitement en tête. xD

Survivre seuls ou même (et surtout à deux) nos personnages le feront~
C'est très bien trouvé. x)

_________________
PAPA GATEAU
Think left and think right and think low and think high. Oh, the thinks you can think up if only you try! - Seuss
© ZIGGY STARDUST
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
~Let's go fly a kite~
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 43 ans
Nationalité : Anglaise
Taille : 190 cm
Messages : 6
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Survivre, c'est faire émerger une parole difficile, des mots qui ne viennent pas, des mots pour l'indicible." Sam 7 Jan - 18:40

Mais de rien Choupette x3
Ah ? Et yep elle reste très bien en tête x3
Oui, exactement ~ *Charlotte mentalement crispe le poing de détermination. Savoir qu'elle viendra pour teinter la vie de Lionel de couleur... Cela la remplit de détermination. )
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
I will also show you a great game next time ~
I will also show you a great game next time ~
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 18 ans
Nationalité : Hongroise
Taille : 1m 60
Messages : 44
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Survivre, c'est faire émerger une parole difficile, des mots qui ne viennent pas, des mots pour l'indicible." Jeu 26 Jan - 20:44

Fiche validée !Rebienvenue sur Lost Chapter !
Maintenant que tu es validé, je t'invite à aller recenser ton avatar dans ce sujet. Si tu souhaites l'ouverture d'un journal intime, tu peux venir le demander ici afin d'ouvrir tes fiches de liens ainsi que la chronologie et tout ce qui peut t'aider à faire en sorte que l'évolution de ton personnage se déroule du mieux possible. Et si tu souhaites un rp, tu peux venir faire une demande dans ce sujet pour avoir la réponse d'un autre membre, ou demander à administrateur pour avoir un rp spécial concocté par les membres du staff.
 
(c) Reever Wenhamm pour DGM: Lost Chapter  
avatar
Exorciste de type symbiotique
Exorciste de type symbiotique
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 21 ans
Nationalité : Français
Taille : 1m75
Messages : 108
Revenir en haut Aller en bas
"Survivre, c'est faire émerger une parole difficile, des mots qui ne viennent pas, des mots pour l'indicible."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» faire tourner le jeu en arrière plan
» Le Chevalier gris, sur le papier, ça fait peur.
» Demande d'accès
» Affutage taille haies
» Les plus belles phrases de la vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Lost Chapter :: — Gestion des Personnages — :: Présentations :: Fiches validées-