Le One-Shot du printemps
Le sujet des deux mois sera "L'Abandon". À vos plumes !
Top Sites

Vous pouvez voter toutes les deux heures ! :)

D.Gray-Man: Lost Chapter gray man lost chapter
D.Gray-Man: Lost Chapter D.Gray-Man: Lost Chapter

Partagez | .

Thinks only about victory ? At least, I hope I make it believe...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Thinks only about victory ? At least, I hope I make it believe... Jeu 20 Aoû - 22:00

Komui Lee« I can fake a smile.I can force a laugh.I can dance and play the part.If that's what you ask, give you all I am. [...] But I'm only human and I bleed when I fall down. I'm only human and I crash and I break down.Your words in my head, knives in my heart »
Sexe : masculin
Âge : 29 ans
Date de naissance : 13 Juin
Lieu de naissance :Renchaoxi (Chine )  
Orientation sexuelle : Euh... c'est une question ça ??? De toute façon, je ne peux pas.... Bien d'autres choses à faire que me préoccuper de ça. *blush.... il faut dire que l'amour, ça fait longtemps que cela lui est pas arrivé et qu'il s'est auto-persuadé d'être asexuel... c'est plus pratique... et bien moins égoïste... Car l'amour amène à tout partager même les poids et que le sien est assez lourd et pourrait détruire l'espoir qu'il serait pour quelqu'un... La vérité est qu'il est probablement homosexuel mais alors pour réveiller ça, très franchement bonne chance.... C'est quasi mission impossible*
Alignement : Loyal bon.
Groupe : Ordre Noir.
Pouvoir :le seul pouvoir qui m'est donné est celui de mon esprit ~et diriger nos troupes en donnant aux Exorcistes leurs ordres de mission, travailler à améliorer leur uniforme, m'occuper du soin des innocences, gérer la coordination entre les différents secteurs de la Congrégation, gérer le QG en général et protéger si je le peux mes Exorcistes des.. CHARMANTS *kof kof* gens de l'Administration Centrale
Occupation : Grand Intendant
ft. Koujaku de Dramatical Murder Komui Lee   de D. Gray Man


P h y s i q u e
J'ai des cheveux noirs mi longs qui bouclent vers les pointes et ai des yeux noirs plutôt bridés.. Je suis extrêmement grand pour l'époque (presque un géant de un mètre 93). Mais je suis relativement fluet.. Et sans ma veste, ça se voit assez.. Alors je suis bien content de l'avoir croyez moi.. Au moins j'ai pas l'air trop fragile.... La plupart du temps je porte un béret blanc sur ma tête qui est supposé dissimuler quelque chose dessous...Qui sait... *sourire mystérieux*
Je porte aussi constamment des lunettes avec des verres en demi hexagone.. Pourquoi,malgré ma bonne vision ? Pour tout simplement dissimuler mes émotions quand je vois ma sœur partir ainsi que tout les autres.
Je porte la plupart du temps ma longue veste de Grand Intendant blanche que je préfère porter ouverte, même s'il m'arrive de la porter fermée, lors d'événements plus importants ainsi que des chaussons à damiers noirs et blancs. Sous celle celle-ci j'arbore la plupart du temps un pull à col roulé d'un léger bleu et un pantalon blanc. Quand je suis en civil, j'opte plutôt pour des tuniques chinoises en haut. Je peux aussi  même mettre  un costume d'homme sans la veste composée d'une chemise avec une cravate et le gilet d'homme sans le béret.
Classique,quoi, en somme....

C a r a c t è r e
Je suis VRAIMENT obligé de me décrire ? *voit un flingue sous sa tempe* Bon très bien.. *soupire* Je suis quelqu'un d'extrêmement intelligent, à l'esprit diaboliquement créatif...Parfois un peu trop pour mon bien et pas très modeste selon Reever...-Oui, je cite mes sources-, ce qui peut me mener à des excès poussés, voire à tomber dans un esprit de pur destruction pour voir les progrès de la science en refusant par exemple de détruire mes Komulin...
J'ai aussi une excellente mémoire et qui me permet entre autre chose de retenir tous les noms tombés au nom de cette guerre, car j'estime qu'il est de mon devoir qu'en tant que Grand Intendant je porte en moi le souvenir de la moindre de ses personnes, mon pouvoir étant trop limité pour autre chose.
Mais je suis aussi quelqu'un d'extrêmement paresseux, de mauvaise foi et bordélique qui passe son temps à tenter d'échapper à son travail, obligeant les pauvres scientifiques et en particulier le Commandant Reever à me chercher sans cesse ainsi que obligeant les scientifiques à des excès de travail. Néanmoins mes excès me permettent parfois de dissimuler des ordres de mission, le temps nécessaire pour que mes Exorcistes aillent un peu mieux... (mais c'est un secret.. et une tentative d'explication de mes excès j'avoue..  ) 
J'ai un esprit encore très enfant et peut parfois faire des caprices exagérés ainsi qu'ayant un goût et un don certain pour la théâtralisation de la moindre action et parole.
Je suis la plupart du temps plutôt nonchalant, ce qui agace mes compatriotes que j'aime asticoter...
Je ne suis pas spécialement croyant, préférant me référer à des domaines comme la Science, mais il peut m'arriver d'y faire mention.
Néanmoins je ne passe pas mon temps non plus à ne rien faire et travaille énormément ce qui du coup se ressent parfois le jour quand je m'endors sur mon bureau et qui est la raison pour laquelle je suis accro au café, en vue de me maintenir éveillé, plus particulièrement le Blue Moutain.
Je possède aussi un côté sadique qui se manifeste souvent en représailles face à un acte que je considère vil comme pervertir ma pure et douce Lenalee.. Ou quand je répare les innocences, par exemple...
Je peux aussi avoir un côté extrêmement sérieux lors de graves crises, faire preuve de sang froid, malgré mes tourments intérieurs et user de mon intelligence dans ses moments là.
Je ne me permets pas de douter un instant de ce que je fais, du moins en public. J'essaie de rester fort et de glace quoi qu'il arrive, même si cela blesse parfois l'être humain que je tente de cacher en moi. Je ne laisse que très rarement paraître mes véritables émotions comme la douleur et entreprend toujours de soutenir ceux que je considère comme les miens, de manière détournée, ne pouvant clamer leur douleur pour eux comme je le voudrais. 
Pour moi, chacun des membres de la Congrégation est une immense famille dont je suis un peu le père devant veiller sur eux et le faisant avec un peu de réserve, de peur pour eux.
Je tiens en frayeur extrême les hautes instances, au vu de ce qu'elles peuvent faire subir aux Exorcistes et de la place qu'elles pourraient m'ôter et me séparer une nouvelle fois de ma Lenalee même si je peux parfois m'opposer à eux, dans les limites de mon pouvoir.
D'ailleurs ma Lenalee est ce que j'ai de plus précieux et je serais prêt à la défendre au prix de ma vie toute entière, prêt à lui donner tout ce dont elle aurait besoin  et veut la protéger de tous ces infâmes êtres que l'on nomme garçons qui lui tournent autour et qui lui veulent du mal..... Vous l'aurez vite compris je suis atteint d'une forme assez poussée.. -laissez ce crayon tranquille Commandant !!!- De Brother Complex... Et gare à celui qui tenterait la moindre chose contre elle car une fois de plus mon côté sadique se manifesterait et vous le ferez payer, d'autant que je suis plutôt obstiné....

(c) Reever Wenhamm pour DGM: Lost Chapter
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
Si tu veux ressentir, ressens en silence, derrière tes apparences....
Si tu veux ressentir, ressens en silence, derrière tes apparences....
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 29 ans
Nationalité : Chinois
Taille : 193
Messages : 67
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Thinks only about victory ? At least, I hope I make it believe... Dim 27 Sep - 14:36




H i s t o i r e
*regard à Reever* Me regardez pas comme cela, je vais le faire !

*prend une voix de conteur * Il était une fois dans un lointain pays où régnait en maître les bambous et les pandas, naquit un petit garçon que ses parents prénommèrent Komui. Il n'était pas bien différent des autres si ce n'était son côté enfant extrêmement poussé et sa prodigieuse intelligence qui le poussait à la recherche de toujours plus de connaissances. Il avait aussi une nette tendance à vouloir toujours découvrir et essayer plus de choses bien que certaines de ses expériences soient pour le moins mauvaises et conduisant à quelques problèmes...techniques, ce qui lui valait évidemment des sermons de ses parents. Mais ses parents se doutaient que si leur fils faisait tout cela, c'était d'abord et avant tout pour tenter de leur simplifier la vie, déjà difficile, et ne lui en voulaient jamais très longtemps, l'aimant plus que tout, affection que leur fils leur rendait au centuple. Jeune enfant, ses parents lui enseignèrent ce qu'il savaient mais très vite son esprit se mit à espérer vouloir savoir encore plus.

Dans le village où il vivait, il y avait une dame qui savant énormément de choses, enseignait ce qu'elle savait à ceux qui le désirait. Dès que l'enfant fut en âge de pouvoir se déplacer dans le village et que sa mère lui en donna l'autorisation, il devint le plus assidu de ses élèves, se complaisant dans tous les livres qu'elle acceptait de lui prêter, en remarquant combien son esprit était vif. La plupart du temps il aidait néanmoins sa mère comme il le pouvait, où allant aussi donner un coup de mains aux champs avec eux.

Un jour, lorsqu'il eut 13 ans alors qu'il revenait de chez cette dame, il trouva ses deux parents, réunis dans la pièce à vivre et qui semblaient l'attendre, l'air émus. Ils lui annoncèrent l'air rayonnant que sa mère était enceinte et attendait ce qui serait le petit frère ou la petite sœur de Komui. Son père ajouta qu'étant le grand frère de l'enfant à naître il devrait tout faire pour la protéger, l'aider, ce que Komui promit, enthousiaste à l'idée d'avoir une sœur ou un frère, lui qui avait été longtemps le seul enfant de la maison. Il imaginait déjà les jeux qu'il pourrait partager avec sa sœur ou son frère, ce qu'il pourrait lui enseigner, et commençait à se préparer entièrement à son devoir de grand frère avec beaucoup de sérieux, imaginant de plus en plus diverses scénarios où il ou elle serait en danger,  pour être prêt au moment fatidique. Dans le même temps, il développa un instinct extrêmement protecteur avec sa mère, au fur à et mesure que la grossesse avançait, l'empêchant petit à petit de faire quoi que ce soit dans la maison, craignant pour elle, tout comme son père qui dut interdire assez vite au jeune homme de s'approcher de la cuisine, celui étant une catastrophe ambulante derrière un fourneau.

Et neuf mois plus tard, naquit une petite princesse à l'air fragile et toute pâle dans ses langes que ses parents prénommèrent Lenalee et que Komui aima dès le premier regard tout comme ses parents. Quand le jeune homme tint l'enfançon dans ses bras pour la première fois autorisée par sa mère alors encore très fatiguée, il ne put que la trouver mignonne, adorable et encore plus fragile qu'il ne l'imaginait. Elle souriait déjà du haut de ses quelques heures de manière tellement adorable que Komui se jura de tout faire pour qu'elle puisse toujours sourire de la même manière, avec ce même bonheur tout en se jurant avec plus de ferveur encore de tout faire pour la protéger.

Dès lors, il partagea son temps entre aider ses parents, aller étudier et s'occuper de sa petite sœur, ce qu'il faisait avec toujours grand plaisir et force joie, adorant rester à ses côté, jouer avec elle,la consoler si elle se faisait mal, la prendre dans ses bras et la câliner, essayer de comprendre et reconnaître les mots et dessins d'enfants qu'elle prononçait et dessinait,s'extasiant à chacun de ceux-ci tout comme ses parents tout aussi férus de l'enfant que lui. Il adorait la faire rire, lui raconter des histoires et voir se dessiner sur ses lèvres un rire ou un sourire adorable dont il était ravi de l'avoir apporté à ses lèvres, tandis que ses parents les regardaient amusés et attendris enlacés.

Ce bonheur dura deux ans. Jusqu'à ce que les akumas entrèrent dans leurs vies pour ne plus jamais en ressortir. Ce jour là, Komui reçut la permission d'aller jouer avec sa petite sœur dans un pré guère éloigné de la maison et tout deux rejoignirent ce pré où ils jouèrent des heures entières, se poursuivant dans l'insouciance d'un jour d'été et qui ignorait encore le drame qui allait se jouer. Lenalee étant fatiguée de cette séance de jeux, Komui la prit sur ses épaules et doucement reprit le chemin de la maison tandis que l'enfant s'assoupissait... Arrivé devant celle-ci il remarqua un étrange attroupement de gens attristés qui à sa vue le regardèrent avec complaisance et pitié, ce que le jeune homme ne s'expliqua pas avant que gêné et embarrassé le chef de leur village vint le trouver et lui apprit que dans l'après midi un étrange être était apparu aux champs où ils travaillaient et que cet être qui avait un air de boulet avec des fusils avait tué sans aucune forme de procès ses parents ainsi que beaucoup d'autres avant de s'éloigner et d'exploser au loin pour on ne savait quelle raison.

A ce moment là le sang de Komui ne fit qu'un tour alors qu'une peine profonde enlaçait son âme, lui donnant envie de s'effondrer, lui qui les avait tant aimé et en était aimé, lui qui venait de perdre à jamais la chance de les voir alors qu'eux s'amusaient et qu'eux mourraient.... Ce fut le moment que choisit la petite Lenalee pour ouvrir les yeux et appeler leur père et leur mère en souriant, heureuse déjà à l'idée de les voir. Et Komui réalisa, subitement à travers le rideau de sa peine, que quand bien même il venait de perdre sa famille, la peine ne devait pas prendre le pas sur son être. Parce qu'à présent,elle avait besoin de lui, de toutes ses forces. Il était la seule personne au monde qui pouvait prendre soin d'elle, qui pouvait s'occuper d'elle, et devait le faire, qu'importait le reste.Il devait être fort, pour respecter sa promesse de protection, pour protéger le sourire de sa sœur que sa peine ne ferait que blesser, elle enfant déjà sensible. Alors il l'ôta de ses épaules, la serra très fort contre lui et lui murmura que leurs parents étaient partis parce que le bon Dieu les avait rappelé à eux mais qu'elle ne devait pas s'inquiéter et qu'un jour où l'autre ils les reverrait mais qu'il n'avaient pas le droit de les rejoindre trop tôt, sinon ils feraient du mal à Maman et Papa et qu'il était là, qu'il prendrait soin d'elle et veillerait sur elle jusqu'à ce qu'elle n'ait plus besoin de lui, qu'il serait là pour elle à chaque fois qu'elle avait besoin. Lui promettant comme se le promettant une fois de plus.

Il abandonna tout. Il abandonna ses études, ses visites chez la dame qui gentille néanmoins lui apportait quand même quelques livres chez lui. Le reste n'avait plus aucune importance. Il se consacra, se dévoua totalement à sa sœur, acceptant de ci de là quelques travaux en échange de quoi les faire vivre, entreprit de lui enseigner ce qu'il savait, jouait avec elle, veillait sur elle, la consolait quand elle était triste, la faisait rire, tentait (en vain ) de s'améliorer en cuisine mais ses maladresse en cuisine avait au moins de quoi faire rire Lenalee alors ce n'état pas important. Parfois, il pensait à ses parents et souffrait. Mais il voyait le visage souriant de Lenalee alors il chassait sa peine. Les années passaient et il se rendit petit à petit compte qu'elle oubliait ses parents doucement, mais sûrement. Alors il lui en parlait, doucement, un peu mais n'insistait pas. Cela ne servait à rien de s’attarder sur le passé. Ni même la vengeance envers ses monstres dont il finit par croiser les noms dans des livres. Des akumas. Mais comme il l'apprit vite, ceux ci n'avaient pas le choix. Vengeance donc doublement inutile...

Tout cela dura quatre, quatre ans de bonheur.. Et puis les akumas revinrent perturber la vie de cette famille recomposée. Des gens qui se disaient d'un organisme religieux ayant pour vocation de protéger le monde des akumas vinrent lui prendre sa sœur en lui expliquant qu'elle était une élue de Dieu, chargée d'éliminer ses monstres, et qu'il devait l'emmener. Il eut beau s'exclamer qu'elle était jeune,trop jeune pour ce genre de chose, ils ne l'écoutèrent pas, refusèrent même qu'il les suive. L'un d'entre eux consentit, pris de pitié, à lui dire que s'il voulait la retrouver il n'avait qu'à postuler pour entrer dans la Congrégation mais que c'était difficile et qu'il n'y arriverait probablement pas. Ce fut la dernière chose qu'il entendit, tout en voyant le visage en larmes de sa sœur de six ans, l'appelant, le regard empli de questions de pourquoi son frère de 19 ans restait là sans rien dire alors qu'ils l'emmenaient. Son beau sourire était éclipsé, sa promesse de veiller sur elle détruite par cette guerre et cet organisme...

Il aurait pu s'effondrer, s'en vouloir, se lamenter sur l'ironie de son sort. Il n'en fit rien. Il se raccrocha à ce maigre espoir que l'on lui avait donné, s'y accrocha de toutes ses forces, en fit l'objectif de sa vie, qui prendrait le temps qu'il faudrait mais qui serait sien. On l'avait forcé à rompre sa promesse, on l'avait forcé à voir son sourire détruit, il serait celui qui rétablirait ses promesses, la retrouverait, qu'importe le temps qu'il faudrait, pour qu'ils puissent enfin vivre ensemble. Il s'immergea dans ses études, plus intensément que jamais, avec plus d'ardeur que jamais, conscient à présent que ce serait ce qui la rapprocherait d'elle. Il commença à étudier sans relâche, quittant la campagne, gagnant la ville où il pouvait trouver des livres plus spécialisés, enchaînant les petits travaux pour subvenir à ses besoins, repoussa ses limites, découvrant au passage le merveilleux pouvoir du café sur son organisme qui l'y aidait.

Tout cela dura trois ans. Et puis un jour, un jour béni entre tous, ses efforts payèrent et il fut admis à la Congrégation, devenant le Grand Intendant de celle-ci. Il put enfin revoir sa Lenalee après tant de mois et la trouva dans un état si terrible qu'il se résolut à veiller sur elle plus encore pour que plus jamais personne, non personne ne puisse la blesser de nouveau....Deux ans plus tard Lenalee devint son assistante pour son plus grand bonheur et la suite de l'histoire, vous la connaissez... *sourire nostalgique*
Et à présent, il regarde par la fenêtre, attendant le jour avec impatience où avec ceux qui lui sont devenus proches au fil du temps, ils pourront marquer, à la fin de leur histoire personnelle les mots que l'on trouve si souvent à la fin des contes de fées telles que ceux qu'il racontait tard le soir à sa Lenalee et qu'on lui avait raconté enfant : "Ils vécurent heureux".

(c) Reever Wenhamm pour DGM: Lost Chapter

Pseudonyme(s) : Shirayuki
Prénom : Audrey
Âge : 21 ans
Un commentaire ? Je vous aime ! Tous !
Code du règlement : validé par Scott
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
Si tu veux ressentir, ressens en silence, derrière tes apparences....
Si tu veux ressentir, ressens en silence, derrière tes apparences....
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 29 ans
Nationalité : Chinois
Taille : 193
Messages : 67
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Thinks only about victory ? At least, I hope I make it believe... Dim 27 Sep - 15:21

Fiche validéeBienvenue sur Lost Chapter !
Maintenant que tu es validé, je t'invite à aller recenser ton avatar dans ce sujet. Si tu souhaites l'ouverture d'un journal intime, tu peux venir le demander ici afin d'ouvrir tes fiches de liens ainsi que la chronologie et tout ce qui peut t'aider à faire en sorte que l'évolution de ton personnage se déroule du mieux possible. Et si tu souhaites un rp, tu peux venir faire une demande dans ce sujet pour avoir la réponse d'un autre membre, ou demander à administrateur pour avoir un rp spécial concocté par les membres du staff.

(amuse-toi bien n'amour ♥)
 
(c) Reever Wenhamm pour DGM: Lost Chapter  
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Thinks only about victory ? At least, I hope I make it believe...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Lost Chapter :: — Gestion des Personnages — :: Présentations :: Fiches validées-