Le One-Shot du moment
Le sujet est "Le rêve". À vos plumes !
Top Sites

Vous pouvez voter toutes les deux heures ! :)

D.Gray-Man: Lost Chapter gray man lost chapter
D.Gray-Man: Lost Chapter D.Gray-Man: Lost Chapter

Partagez | .

[Flashback] - Yeux sombres et coeur cruel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [Flashback] - Yeux sombres et coeur cruel Ven 21 Aoû - 4:57

Un écho lointain me fit émerger en sursaut de mon sommeil troublé. Encore groggy et ankylosé, je mis du temps à revenir à la réalité. Ma main se porta à mes cheveux rejetés en arrière, protégés par ma longue capuche rendue moite par le froid, pour tenter de leur apporter une chaleur fictive. Un poids inconnu à mes poignets me laissa interloquée. Qu'est ce que je faisais là ? Et qu'était ce « là » ? Mon regard se porta sur ma main et sur l'épais bandage qui en ceignait la base. Dans un flash presque douloureux je sentis l'impact du mur écorcher ma peau alors que j'allais m'enfuir, je revis les deux yeux luisant d'un brasier ardent alors que je battais en retraite jusqu'à cette prison glaciale, aux murs de pierre aussi fermés que les barreaux qui me privaient autrefois de ma liberté.

Avec un grognement, je me remis difficilement à genoux, délaissant la paillasse qui me tenait lieu de lit de fortune. Je poussai un soupir de lassitude. La grotte était comme on pouvait s'y attendre : miteuse, humide et froide. Les roches ternes et glaciales en recouvrait les murs, et un amoncellement d'os en tapissait le sol, un crâne aux orbites noires semblait se moquer de ma situation, presque heureux de voir qu'il ne serait pas le seul à rester moisir dans ce trou. Je me redressai finalement après plusieurs essais et testai mes jambes flageolantes. Après quelques pas laborieux je me cramponnai à la paroi, tachant de voir d'où avait pu provenir l'écho. Mon regard se porta finalement sur l'entrée de la cavité, non sans que mes dents ne se mettent à mordre compulsivement mes lèvres.

Les souvenirs me hantaient, et je les voyais encore. Ses yeux rouges étincelant d'une joie cruelle et moqueuse, celle du prédateur qui s'amuse avec sa proie avant de la dévorer.

Lorsque Komui m'avait fait peur de nombreuses disparitions de paysans dans cette région éloignée, je m'attendais à tout : Un épidémie impromptue, des attaques de loups, une exode massive, même la piste d'un cataclysme naturel où d'un cas à grande échelle de combustions spontanées me paraissaient plus plausible.

En réalité, j'aurais pu penser à tout, sauf à ça.

Après que la créature qui protégeait le cristal que je convoitais m'ait à moitié assommé, je parvins à atteindre une caverne creusée dans la montagne en contrebas, soutenue par de larges piliers de bois. Je prenais à peine le temps d'observer mon environnement quand des échos de hurlements et de cris me détournèrent de ma tâche. Au centre du dénivelé d'ivoire et de pierres brisées, la colère faisait rage.

Un silence lourd pesa un moment sur la pièce avant que je ne ressente mon abri s’ébranler, comme sous le coup d'une puissance vertigineuse.

Toujours sous le coup de ma surprise, je n'avais pas aperçu quelques morceaux de pierre se détacher du mur en face de moi. Puis, n frôlement dans l'air plus tard, une aile gargantuesque apparue et disparue de l'embrasure sans attendre davantage. Après un court instant d'hésitation, je resserrais mon pansement de fortune et me lança à sa poursuite, poussée par un instinct qui ne m'avait jamais fait défaut jusqu'à présent … Quand bien même il n'incluait guère le besoin de survivre. Avant de m'enfoncer dans l'ouverture de pierre cependant, je fermais un court instant les yeux, tant pour me ressourcer que pour demander au Très Haut de veiller sur Akane et Aon si je n'en revenais pas vivant, puis je m'engouffra vers une liberté qui me tendait les bras.

Le monde paraissait entièrement constitué de pierres rêches et rugueuses qui s'étendaient à perte de vue, du moins, aussi loin que pouvaient l’apercevoir mes yeux, de roches aux couleurs ternes qui envahissait jusqu'aux quelques coins recouverts de verdures et d'arbres brisés gisant au sol, de plaines qui s'étendait jusqu'à l'horizon et de cavités immenses aux profondeurs insondables qui creusaient le le flanc des monts comme autant de brèches a la noirceur inégalée, comme autant de failles vers le royaume d'Hadès et de ses âmes damnées, de passages vers les abysses les plus sombres et les plus denses que la terre n'ait jamais porté … Défendus par le plus terrifiant des Cerbères. Une atmosphère étrange se dégageait de ce lieu apparemment paisible, une aura de mort, de terreur, et de crainte planait sur les clairières désertées, comme si même les oiseaux avaient décidé dans un commun accord d'éviter ce lieu porteur de mauvais présages et d'obscures malédiction, me laissant la lourde tâche d'excaver la lumière dissimulées au fin fond des ténèbres.

Et alors que je me déplaçais lentement au sortir de mon havre, l'enfer se déchaîna sur les mortels.

Il n'y eut pas d'avertissement. Pas de signe avant-coureur. Aucune indication que le combat était supposé commencer. La créature jaillit en un éclair dans mon dos, ses longues griffes d'acier fendant l'air pour me transcender en deux parties hurlantes. D'une roulade sur la gauche, je parvins à éviter l'attaque meurtrière, non sans sentir mon manteau se déchirer jusqu'à la manche
Le sang fraîchement versé éclaboussa le sol de grosses flaques écarlates.

Ce fut assez pour me tirer violemment de ma torpeur, et je m’abritais derrière un monticule de roches pour éviter le monstre ailé qui s'était invité à mon insu. Ses pattes gigantesques faisaient trembler le sol, et j'eus juste le temps de me dire qu'une seule d'entre elle aurait pu m'épingler au sol comme un vulgaire insecte avant de sortir de mon abri en activant mon innocence.

Les mains tendues en avant, j'incantais un rayon d’énergie à pleine puissance en direction du dos du monstre, en estimant plus dangereux de l'attaquer de face. Tout comme plus tôt, les deux sorts semblèrent traverser l'ombre spectrale à l'apparence de dragon, le sort creusant un trou profond dans le sol et un second faisceau allant s'écraser contre un bosquet plusieurs mètres plus loin. Je laissais échapper un cri de frustration, et fit volte-face pour m'occuper de lui…juste à temps pour éviter une boule de feu ardente, ne laissant qu' un cratère fumant en lieu et place de l'endroit où se trouvait mes pieds à peine quelque secondes auparavant.

Je lançais une multitude de coups, tout en me mouvant avec la plus grande grâce, sans jamais m'arrêter, semblant presque indifférent aux éblouissants jets lumineux de magie qui fusaient et sifflaient jusqu'au corps écailleux, essayant même d'atteindre les ailes de cuir qui me semblaient plus atteignables que la silhouette ondulante. A aucun moment un seul de mes coups ne sembla l'atteindre

Et à ma décharge, ce n'était certainement pas faute d'essayer. Les innombrables volées de sorts refaçonnaient le paysage forestier entier, mais pas le moindre maléfice n'effleura la chair de la créature.

Le dragon esquissa un second mouvement, plus rapide, et d'un geste vif il fit siffler sa longue queue en direction du sol. Une onde de choc frappa la terre, et en réponse, la poussière et le terreau composant le sol se mirent à se mouvoir comme s'ils étaient doués de vie. Et sans m'en rendre compte, je me retrouvais soudainement aux prises avec des douzaines de vagues géantes en terre, qui semblaient pourvus de doigts de pierre et de terre durcie et qui s'avançaient vers moi en s'ouvrant et se refermant dangereusement. Je ne fus guère plus fortuné qu'alors, et me mit à grogner de douleur lorsque des doigts inhumains se refermèrent autour de mes membres. Ils m'attirèrent dans le sol, m'emprisonnant sous terre jusqu'à la taille dans la terre meuble, avant qu'une chose massive et informe ne s'élève de sous la terre. Rapidement elle prit la forme d'une main géante, griffues, rouge, bien plus grande et lourde que je n'aurais pu l'imaginer. Et je ne pus que contempler cette scène irréelle, totalement pétrifié, tandis que la main refermait ses doigts en un immense poing qui finit par s'abattre, tel un marteau géant, pour me pulvériser en un coulis sanguinolent.

Et alors que je m'attendais à demeurer ainsi à jamais, le sang coulant de ma bouche me faisant gargouiller, une dernière prière sans pouvoir cesser de fixer le regard sinistre des orbes de feu avant qu'une poing ne d'acier ne m'attrape par la jambe et me suspende haut dans les airs jusqu'à ce que les griffes fassent leur retour, une fois, deux fois, trois fois, découpant mon corps encore convulsant à une vitesse ahurissante, il se produisit un événement qui laissa coit le reptile durant un infime instant, tant il semblait irréel et incongru.

Je me mis à rire, un son irréel et lugubre, un son qui me força à rejeter la tête en arrière pour juguler le flux qui s’écoulait de mes lèvres.

Ma peau se mit alors à disparaître progressivement. Elle se craquela telle du papier brûlé, se ratatina, avant de tomber en poussière, révélant l'anatomie humaine dans son état de dénuement le plus vif durant un court instant, une seule seconde qui me fit hurler sous le coup de la douleur impensable que je subissais, comme si mon corps entier se calcinait sous les flammes du Diable en personne, tandis que du plus profond de moi, une lueur jaillissait de mes yeux émeraudes qui se mirent lentement à prendre la teinte du saphir alors la chair hâlée recouvrait de nouveau mes os, teinte cette fois ci de multiples arabesques opalescentes qui se dessinaient sur mon corps dénudé.

Mon heure n'était pas encore venue.

Sans plus attendre, je lançais trois maléfices de mon propre répertoire en direction de la silhouette reptilienne, observant avec un sourire en coin les impact qui recouvraient désormais le flanc de la créature tétanisée par la surprise. C'était maintenant ou jamais

Un faisceau apparut dans un flash lumineux dans ma main et mon adversaire virevolta parmi les explosions, se contorsionna gracieusement vers l'arrière pour éviter le sort visant son torse à découvert, et fit décrire un mouvement bref de sa gueule en direction du bouclier que je venais d'incanter pour me protéger. Advocacy éclata comme du verre un centième de seconde avant que le coup ne l'atteigne, et tandis que mon ennemi esquissait un mouvement de recul en raison du contrecoup magique, un gigantesque rayon lumineux provenant de mes mains alla frapper de plein fouet la créature mythologique tel une lance de lumière.

Se fut à cet instant précis que le dragon se rendit compte qu'il allait mourir. Le Comte avait fait allusion de sa réussite, pourtant. Il l'avait même proclamé comme une vérité inéluctable. Il n'aurait jamais pensé alors qu'il bluffait. Mais à présent, les paroles de l'Américain ne lui avaient jamais semblé plus véridiques.

« Puisses tu trouver ta rédemption dans une prochaine vie, mon frère. »

Le dragon reprit sa forme habituelle d'akuma de niveau quatre tourna sur ses talons pour aviser autour de lui avant de retomber sur le dos dans un craquement sonore. Il admira durant un instant ce décor sublime. S'esbaudit de ces gais arbres, ces fiers rochers, et ces cieux bluets. Il prit grand soin de gouter ces plaisirs simples, car il le savait à présent, il vivait la ses ultimes instants.

Et tandis que l'exorciste transfiguré disparaissait en récupérant l'innocence espérée sur son corps mourant, il poussa un soupir résigné et leva les yeux, une dernière fois encore.

Tout comme il se l'était dit, une éternité plus tôt, lui semblait-il, le ciel était sublime.

_________________
avatar

Dossier personnel
Ce que j'aime :
Ce que je déteste :
MikaëlLooks like you're in trouble
Mikaël
Looks like you're in trouble
Voir le profil de l'utilisateur
Age : Entre vingt et trente ans
Nationalité : Americaine
Taille : 187
Messages : 159
Revenir en haut Aller en bas
[Flashback] - Yeux sombres et coeur cruel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Loin des yeux loin du coeur est un proverbe bien menteur ... [PV Chace]
» Ton visage
» Loin des yeux loin du coeur
» ~ À vous ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray-Man Lost Chapter :: — Le Monde — :: Océanie & reste du monde-